SVM publie un comparatif de logiciels de Mind Mapping gratuits

Le Mind Mapping devient un outil d’usage quotidien. Témoin cet article paru dans SVM du mois de novembre 2009...
Après une page présentant la méthode heuristique qui met en lien la rhétorique et la découverte de Tony BUZAN, l’article présente quatre solutions gratuites de mind mapping: Freemind, Xmind, Edraw Max et Bubbl.us. Avantages et inconvénients de ces outils sont ainsi passés au moulinet de la critique. Les liens pour les télécharger (en tous cas les trois premiers, le dernier étant un outil web) peuvent être retrouvés à la fin de chaque article. A noter un lien vers Wikimindmap, le moteur qui recherche dans Wikipédia sous forme de carte heuristique.

A quand un véritable comparatif des solutions les plus efficientes, qu’il s’agissent de softs ou d’outils web 2.0, gratuits ou payants? Il est vrai qu’actuellement beaucoup de produits existent très différents en terme d’ergonomie, d’aspect visuel ou d’ouvertures vers les outils bureautiques... Il est bien difficile, même pour un passionné, de s’en tenir à un seul produit pour tout réaliser. Il est aussi bien difficile de choisir sans se tromper.

Petit tour de mes choix personnels:

Tout d’abord, j’utilise peu les outils gratuits car ils ont soit des limitations importantes en terme d’incorporation d’image (Freemind, par exemple, mais il s’améliore), ou d’ouverture (Xmind dans sa version gratuite n’exporte que vers Freemind).

J’utilise essentiellement Mind Manager pour sa rapidité et son ergonomie. Le développement et la présentation des différentes branches est un vrai régal sous Mac OS X. On peut se balader dans une carte de taille quasi infinie, à l’écran, avec une rapidité et une facilité sans pareil.

Quand je souhaite réaliser une carte d’un rendu graphique léché, je crée ma carte sous Novamind, ou bien je la crée sous Mind Manager et je l’exporte, ensuite sous Novamind.

Pour présenter à l’écran, après avoir utilisé Novamind et son module dédié, j’avoue une préférence pour Mind Manager qui, sans module de présentation s’avère, finalement plus souple pour cet usage, et ce d’autant que sur mon Macbook, ce module a une tendance certaine à planter.

Heureusement, les échanges sont possible entre ces deux produits via le format OPML, de même qu’avec Curio, que j’utilise finalement peu pour réaliser des cartes heuristiques en tant que tel, mais pour énormément d’autres choses...

Enfin, lorsqu’il me prend le besoin de réaliser des cartes conceptuelles, c’est vers Inspiration que je me tourne. Là, s’il est moins rapide que Mind Manager en prise de note (car il sait aussi faire des cartes heuristiques), il est sympa en présentation, lui aussi via des raccourcis clavier qui permettent d’ouvrir ou fermer des branches. Une fonction qui manque beaucoup à Novamind... Là, malheureusement point d’échange OPML... Cependant un texte indenté peut être ouvert sans problème sous forme de concept map... Ouf!!!




Cliquez sur l’image pour lire l’article

blog comments powered by Disqus