Novamind 5, enfin

Novamind 5 est enfin sorti… Depuis le temps que je l'attendais (et que j'avais payé la mise à jour), je ne voyais pas la sortie de la version stable arriver. Mais si, elle est enfin là et la surprise est à la hauteur de l'attente. Enorme!

Une vieille histoire


J'ai acheté Novamind 4 en 2007. Juste après mon switch. Depuis près de seize ans j'utilisais Windows, et ne pensais vraiment pas passer à la concurrence, jusqu'au jour où j'en ai eu assez d'être, sans cesse, obligé de "mettre les mains dans le cambouis".

Le choix d'un logiciel de Mind Mapping pour Mac OS X


Après avoir beaucoup réfléchi et comparé, j'ai décidé d'acheter ce qui me paraissait, alors, le meilleur logiciel de Mind Mapping pour Mac OS X: Novamind 4.

Sur le papier, un excellent choix:

- un rendu graphique excellent, et un produit permettant toutes de sortes d'importations/exportations,

- un module de présentation performant.

Bien sûr j'ai beaucoup hésité. Je connaissais le Mind Mapping depuis un peu plus d'un an. MindManager Pro 6 était vraiment un excellent logiciel qui m'avait conquis par ses fonctionnalités, mais l'aspect final des cartes créées avec cet outil me paraissait décevant, et les fonctionnalités de la version Mac étaient très en retrait.

Novamind 4, un bon logiciel, mais une ergonomie détestable et une stabilité aléatoire


Dès les premiers contacts, j'ai senti que le travail avec Novamind n'allait pas être facile. J'ai, très vite, constaté de grandes difficultés à prendre mes notes en direct.

Parmi les soucis principaux:

- une détestable tendance pour les branches à se mélanger, et pour les sujets à disparaître brutalement,

- un ordre de succession des branches pour le moins surprenant. Pas de suite horaire, ou anti-horaire, non, une alternance non contrôlée des branches et la nécessité de réarranger en permanence la carte obtenue, si on voulait retrouver une suite logique,

- une instabilité chronique aboutissant à des plantages pénibles, notamment pour le module de présentation (!).

Au final, un excellent rendu de la carte réalisée mais une inaptitude presque totale à l'utilisation, en situation professionnelle, du logiciel.

Quelle solution face à ce problème? J'ai finalement, cassé ma tirelire et acheté la version 7 pour Mac de MindManager. Moins graphique, mais parfaitement stable et ergonomique. Et puis des possibilités d'importation/exportation entre les deux logiciels me permettaient de rédiger ma carte sous MindManager puis de l'exporter pour finir de la fignoler sous Novamind 4.

Une attente démesurée


Courant 2009, l'éditeur de Novamind annonce une version 5 pour Mac en septembre de la même année, avec un prix préférentiel pour une réservation de 65 €. Je me suis dit "banco" et j'ai payé Novamind 5.

Seulement voilà, de report en report Novamind 5 a été livré dans sa première version stable le 26 août 2011… Une réécriture complète du logiciel, et pas mal de soucis de mise au point en ont été la cause.

Une excellente surprise





Quand Novamind a été livré j'avoue que je n'y croyais plus trop et j'ai essayé le logiciel sans trop y attacher d'importance. J'ai été très agréablement surpris par ses qualités.

Une esthétique épatante


Comme pour la version 4, les cartes produites avec Novamind 5 sont très esthétiques. Pas forcément des cartes aux branches organiques du style de celles de iMindMap ou de MyThoughts, mais de très jolies cartes qu'on reconnaît entre mille. Sur ce plan, c'est un sans faute.

Une ergonomie, enfin à la hauteur


L'ergonomie de Novamind 5 ne rivalise pas encore tout à fait avec celle de MindManager, mais elle s'en rapproche de plus en plus. Elle partage, d'ailleurs, avec le produit phare de Mindjet quelques raccourcis comme F4 (ajustement sur la sélection) et F5 (ajustement sur la map entière).

Encore un petit effort Gideon, F3 serait un plus fort utile (développement des branches en aval d'un sujet)!

Reste que cette nouvelle mouture efface totalement mon mauvais souvenir.

Une gestion de l'espace sans pareil





La particularité la plus exceptionnelle de Novamind 5 est sa gestion d'excellente facture de l'espace occupé par la carte. L'orientation de chaque sujet est, parfaitement, paramétrable et la carte obtenue occupe toujours un minimum d'espace sur la page.

Le réglage est, parfois, un peu complexe, et le logiciel n'est pas encore traduit, mais lorsqu'on a compris, plus aucun problème. Tout se passe sans douleur.

Des exportations simples et efficaces


Novamind 5 permet d'exporter la map dans de nombreux formats d'images, en pdf, en OPML, en texte et aussi aux format Word et Powerpoint. Attention, pour ces derniers formats, l'exportation se fait au format Office 2007. C'est un peu moins pratique qu'au format Office 97-XP, mais de nombreux logiciels l'ouvre et un convertisseur Microsoft gratuit existe pour les possesseurs d'Office 2004. Il permet, même, l'exportation au format Microsoft Project.

Le résultat de ces exportations est très bon avec, notamment, pour l'OPML la conservation des notes, ce qui est essentiel. Les sorties Word et Powerpoint sont d'excellente facture. Seule petit reproche pour la sortie Word, l'absence de table des matières, utile pour un document long. Mais cette table peut être rajoutée ensuite.

L'importation des fichiers Xmind


Novamind 5 permet l'importation des fichiers Xmind. Cette possibilité s'avère fort utile.

Xmind, dans sa version gratuite, importe les fichiers Freemind et MindManager, mais n'exporte ni sous OPML, ni sous aucun autre format de logiciel de cartographie. Il pèche aussi par une galerie d'image très limitée (et à peine plus étoffée dans la version payante).

Cette possibilité d'importation rend les échanges avec Xmind possibles. L'exportation vers Xmind pourra se faire, également, sans souci, via le passage intermédiaire par un fichier MindManager.

L'avantage, me direz-vous? Pouvoir échanger des cartes avec les utilisateurs d'un logiciel gratuit, mais des cartes enrichies par de belles illustrations.

Pour ma part, je me sers presque continuellement d'Xmind version gratuite, sur clé USB. Je peux tout aussi bien travailler sous Windows sans rien installer que transmettre mes fichiers à des utilisateurs tiers, mais aussi peaufiner mes fichiers sur Mac et les récupérer, agrémentés de graphismes de qualité sur mon poste Windows, sans être obligé de payer un abonnement...

Des fonctionnalités en attente et quelques bugs mineurs


Comme à son habitude, Novamind nous arrive en version stable, mais certaines fonctionnalités ne sont pas encore implémentées.

Présentation


Il en est ainsi du module présentation, dont on espère qu'il sera plus stable que pour la version 4.

Novamind Connect


La fonction d'exportation vers Novamind Connect n'est pas, non plus, opérationnelle. Espérons que l'attente ne sera pas trop longue… J'apprécie beaucoup ce mode d'exportation web, lisible même sur iPhone, puisqu'il n'utilise pas le Flash.

Il ne remplace pas l'export HTML, qui, me semble-t-il, devait exister jusqu'à la version 3… Ce serait vraiment une bonne idée de nous le proposer, à nouveau.

Copier-coller une map


Certains bugs existent, comme l'impossibilité de copier une map du classeur vers une autre map. Attention, donc à la fonction de génération d'une map à partir d'un sujet, car l'annulation est impossible et la copie de la map crée vers la map d'origine ne l'est pas, non plus.

Autres


Bien évidemment, vous trouverez, probablement, d'autres petits dysfonctionnement. Mon test n'est pas exhaustif. Ce post n'est qu'une manière pour moi de vous relater mes premières impressions sur le produit…

Conclusion


Au final, une très, très bonne surprise.

Une excellente mouture


Novamind 5 est une excellente mouture de ce logiciel de Mind Mapping, qui est, quand même, un des principaux produits sinon le principal, écrit pour Mac OS X (mais pas seulement). Ses qualités graphiques de tout premier plan en font un produit excellent pour créer des rendus de qualité.

Une alternative enfin crédible à MindManager


Les défauts de jeunesse du produit semblent, enfin, derrière nous. Tout ce qui avait pu me faire aller vers d'autres cieux a disparu.

Sans atteindre l'ergonomie de MindManager, il s'en rapproche vraiment beaucoup et il peut, enfin, est utilisé sans souci en "tous terrains".

Certaines de ses qualités intrinsèques, comme sa gestion optimale de l’espace, sa banque d'images polyvalentes, l'excellente qualité de ses exportations permettent de faire face à à peu près tous les usages.

Un prix raisonnable





Enfin, ce qui ne gâche rien, le produit est livré en plusieurs versions , avec un prix de base correct (version EXPRESS) et des mises à jours à des tarifs raisonnables.

Les tarifs, à ce jour, sont les suivants:

- 192.65 EUR pour la version Platinum,
- 115.28 EUR pour la version Pro,
- 37.91 EUR pour la version Express.

J'ai payé, pour ma part, 65 EUR pour passer de la version 4 Platinum à la version 5 Platinum.

blog comments powered by Disqus